Actualités

DISSOLUTION DE LA REGION FRANCOPHONE
DE L’ASSOCIATION DES RETRAITES DU CORPS ENSEIGNANT BERNOIS

2000
La société des enseignants bernois (SEB) se transforme en une nouvelle association du nom de LEBE (Lehrer Bern).
Elle exclut la section des retraités de son organisation. Les retraités du canton de Berne fondent alors l’Association des retraités du corps enseignant bernois (ARCEB),une association totalement indépendante, dont la Région francophone est une des 9 sections.
La région francophone de la SEB se sépare également de cette nouvelle association cantonale et fonde le syndicat des enseignants du Jura bernois (SEJB).
La région francophone de l’ARCEB demande son adhésion au SEJB. Ce dernier la lui refuse.

2012
Le SEJB fonde une section des retraités des enseignants du Jura bernois.
De nombreux membres de la Région francophone de l’ARCEB démissionnent de cette région pour rejoindre la section du SEJB.
Pour les convaincre de démissionner, certaines personnes du SEJB leur font croire que la Région francophone de l’ARCEB est une section du syndicat cantonal LEBE.

2013
L’ARCEB apprend en fin d’année la création d’une section des retraités du syndicat cantonal LEBE sous le nom de LEBE-PLUS.
Une négociation entre l’ARCEB et LEBE-PLUS permet d’éviter les doublons et un partage des tâches entre les deux associations.
La Région francophone de l’ARCEB fête ses 40 ans d’existence.

2014
Des bruits courent sur des tractations entre la région francophone de LEBE et le SEJB pour une éventuelle coopération.

2015
On apprend que ces tractations vont vraisemblablement déboucher sur une fusion des deux associations francophones, sous réserve de modalités garantissant une certaine autonomie à la nouvelle structure.

2016
La fusion entre le SEJB et la région francophone de LEBE se poursuit. Ils pensent se réunir sous un nouveau nom : le Syndicat des enseignants francophones bernois (SEFB).
La place des retraités francophones n’est pas à l’ordre du jour de leurs tractations.
Le 26 mai 2016, Bildung Bern crée la fraction des retraités de son association.
L’existence de 2 sections de retraités en plus (une au SEJB, l’autre à Bildung Berne) sonne le glas de notre Région francophone de l’ARCEB.
Un questionnaire envoyé à tous nos membres montrent qu’il n’est plus possible d’organiser quoi que ce soit. Le comité envisage la dissolution de la Région francophone.

2017
La Région francophone de l’ARCEB, lors de son assemblée régionale, décide de la dissolution de la Région francophone à l’unanimité des membres présents.
Un acte de dissolution, expliquant en détail les raisons de cette dissolution, met fin à l’existence de cette Région francophone de l’ARCEB.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.